Sortir de sa zone de confort demande du courage. Le mot « courage » a pour racine le mot « coeur« . Ce chemin a-t-il un coeur ? Pourquoi concrétiser ce projet plutôt qu’un autre ? Quelle est mon intention ? Qu’est-ce que je désire apporter à la communauté ?
Votre état d’esprit est primordial. Savoir vous entourer aussi. Choisissez des gens positifs, remplis de l’énergie nécessaire à ce projet. Laissez de côté les caractères ombrageux, susceptibles, même si leur cv annonce mille pages de belles références.
Soyez créatifs – ou sachez vous entourer de personnes qui ont cette compétence -. Et laissez mûrir. Allez faire une petite sieste. Ce n’est pas de la paresse, c’est la sage possibilité de faire baisser vos résistances à la fluidité de la Vie !
Enfin, soyez bienveillant avec vous-même. Peut-être avez-vous souvent échoué  au cours de votre vie. C’est une bonne expérience, elle signifie que vous êtes sur la bonne voie.
Les bonnes choses sont comme le bon vin. Nos semences ont besoin de temps et aucun millésime ne s’est fait en un jour.
Le dernier ingrédient dont je parlerai s’appelle la confiance. Confiance en vous, en vos collaborateurs. Confiance dans la vie, simplement. Certains l’appelle foi ou espérance. D’autres l’appelle CLAIRE VISION.
Je vous souhaite, en tout cas, le meilleur.