Ces peurs que vous vivez ne sont-elles pas des déserts anciens et déjà traversés ? Combien de jours, de nuits et de sombres années souhaitez-vous encore leur consacrer ? Il y a pourtant de belles oasis plantées là sur le chemin et vous continuez de les prendre pour un mirage, de ne même pas vous arrêter. Ces oasis sont la fleur de votre Être intérieur. Elles s’épanouissent au cœur de votre puissance et vous n’en voyez pas la Souveraineté. Ces jardins suspendus en plein milieu du désert sont votre création. Et vous l’oubliez. Ils vous appellent puissamment vers le Repos, la Joie et la Paix. Viens disent-ils. Viens et vois. De quoi as-tu peur au juste ? Regarde. Ta peur indique toujours une porte. C’est une porte intérieure proche de la Grâce. La peur est devenue un rite de passage qui éclaire ton chemin et souffle sur tes illusions. Tu as peur parce que tu as oublié qui tu es. Ta peur te pousse à autre chose. Ta peur est une gluante souffrance qui te dis «jamais tu ne te débarrasseras de moi. Je suis avec toi pour toujours et tu n’y peux rien ». Sa seule puissance est que vous avez décidé d’y croire. C’est juste une pensée – votre pensée – qui s’amuse à faire la grosse voix pour vous paralyser. Soufflez sur la bulle de cette « forme-pensée » et elle disparaîtra. La peur est le conditionnement le plus mortel sur la planète aujourd’hui. Elle semble toucher tout le monde. Mais de quoi est-elle faite si ce n’est de votre petit mental formaté ? Ce « petit personnage » est une mémoire ancienne incapable d’anticiper de nouvelles situations sans s’accrocher à la photo. Un iCloud géant nourri tout autant de l’inconscient collectif planétaire que de vos histoires générationnelles et personnelles. Ce sont juste des …histoires. Elles ont existées. Elles ont apporté leur lot de souffrances, de trahisons et d’abandons. Et vous avez, sans aucune Conscience, choisi d’en faire une Voie Royale. Elle n’est pas linéaire, elle parait sans commencement ni fin. C’est un cercle non vertueux, une boucle, un tombeau.

La Peur est une vieille énergie qui se prend pour une jeunette. Vous la maintenez en vie en la ranimant tous les jours. Regardez-la en face. Et passez. Ne la fuyez pas ou elle se retournera contre vous et vous poursuivra de ses récriminations et de ses menaces. Elle court plus vite que vous, c’est pourquoi vous la retrouvez sans cesse sur votre chemin. C’est une vieille sorcière, une Carabosse au pitoyable balai et pourtant vous l’honorez comme une petite princesse. Vous en faites une idole, une implacable déesse. Elle n’est que fumée. Combien de temps allez-vous choisir de vivre dans l’aridité d’un désert illusoire ? Combien de temps vous ferez-vous croire que vous êtes petit(e) et peut-être même un peu lâche ? Vous n’êtes coupables de rien. Votre peur est juste une Émotion adorée par le corps que vous croyez être. Elle vous signale simplement que vous êtes déconnectés de la Source. C’est pour cela que vous avez froid, que vous tremblez et que vous ressemblez à la Reine des neiges. Vous vous figez, elle vous pétrifie. Fermez les yeux.

Respirez.

Affirmez la puissance de votre Dieu intérieur.

Autorisez-vous à sentir la chaleur de la Vie qui vient, vous relève et vous dit

“tu es aimé.

Sans conditions”.

“Alors va”.

PARTAGEZ CE QUE VOUS AIMEZ
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •