Le travail, nouveau champ de bataille

La course au profit et à la rentabilité, le manque d’humanité et de considération au sein des équipes, l’humiliation et les harcèlements apportaient déjà les drames au sein des entreprises et des familles. Nous aimerions pouvoir dire que les choses ont évoluées et que la société dans son ensemble s’est donnée les moyens de grandir. Hélas, la situation au travail est de pire en pire et l’actualité ne fait que la renforcer.

Devant cette vague qui ne concerne pas seulement la pandémie et ses conséquences mortifères, certains salariés sont entre la vie et la mort sur le lieu même de leur profession. Ce qui, autrefois, évoquait une activité rémunérée oscillant entre une vraie vocation et le simple besoin alimentaire, est aujourd’hui pour beaucoup un pur champ de bataille dont les salariés – cadres et non cadres – sortent rarement gagnants. Malgré cette belle idée du « win-win » qui nous voudrait tous vainqueurs et, à défaut, au moins suffisamment résignés pour arrêter le combat, « travailler » s’apparente aujourd’hui pour certains d’entre les humains à se mettre en danger psychique au risque d’y laisser sa peau. Devant tant de détresse, tous les professionnels de santé que nous sommes se mobilisent au mieux de leurs compétences – et elles sont nombreuses – pour accompagner ceux qui ont besoin d’écoute, de soin et de bienveillance.

La médecine du travail est en première ligne de ce terrible tsunami, suivie bien sûr de toutes celles et de tous ceux qui donnent leur temps et leur énergie à tenter d’adoucir et d’accompagner ce qui va nécessiter peut-être un changement de vie radical. Ou pas. En tout cas, une transformation intérieure du système de valeurs personnelles d’un être.

Car nous sommes dans une phase qui ne concerne pas seulement l’individu mais l’humanité toute entière. Après cette sorte « d’arrêt sur image » à laquelle nous avons pu assister en 2020, le monde tout entier semble aller vers le chaos et la déstructuration globale.

Le monde du travail n’échappe pas à cet autre monstre pandémique. Celui-là n’est plus caché sous notre lit : il semble bien vouloir nous dévorer tout cru s’y nous n’y faisons pas face avec courage.

PARTAGEZ CE QUE VOUS AIMEZ
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Le travail, nouveau champ de bataille »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.