Sur la terre comme au ciel

Je ne ferai ni vent ni bruit. La lande restera déserte et les oiseaux chanteurs muets. Ni vent ni bruit quand vient la fin. Juste un petit soleil qui d’abord s’est allumé, puis s’éteint. C’était un petit soleil de jour comme on en voit chaque matin. Un petit soleil pour une grande journée. Une journée de noce, une journée d’alliance. Je suis petite et Tu es fort. Et Tu es faible aussi, posé comme un poème dans le monde. Ton Coeur a le rythme de l’Amour quand il se donne justement pour ce monde là, qui ne tient plus compte de rien, qui bat la campagne pour quelques vanités et de petites chimères. Je suis légère et Tu es lourd, et très grand aussi. Il n’est pas facile de Te porter ni même de Te cacher. Ton sourire ressemble à un arbre qui penche, et Tes mains ont la force des mains de l’ouvrier, du travailleur, de l’occupé. Quand Tu marches, Ton pas reste certain, solide et tranquille. Tu sais où poser le pied, où porter Ton regard, avec des mains qui ressemblent au balancier du coeur. Tes yeux sont très sombres, et Ton regard est doux. Il est sombre et la Lumière aime à s’y promener. Je ne sais d’où vient cette lumière, sans doute du coeur du Père qui se promène avec toi et visite la terre. Tu amènes toutes les saisons de la vie, la naissance, la mort et les petites surprises du temps qui toujours passe. Ton vêtement est blanc, d’une blancheur crue et lavée, usée par le lavage du soleil et des pluies. Ton corps semble porter la terre entièrement et pourtant il me semble qu’un simple souffle pourrait le faire disparaître à jamais. Tu es d’ici et pourtant Tu n’en es pas. Tu passes et tous veulent te suivre. Tous veulent que tu les regardes, au moins une fois, pour se sentir vivants. Pour que leurs vies aient l’air de valoir quelque chose, avant de disparaître. Tous attendent une parole, de celles qui vous trouent un coeur, qui vous suspendent au ciel, pour n’en plus revenir.

PARTAGEZ CE QUE VOUS AIMEZ
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Sur la terre comme au ciel »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.