Ami, l ’Amour dont je te parle n’est pas l’amour sentimental du monde, plein de miel et de bonbons collants retrouvés au fond des petites poches de ton petit coeur, coincés entre l’amertume d’hier, les souffrances d’aujourd’hui et l’illusion de demain. Ce petit coeur desséché d’un égo distendu, inversement proportionnel à la brûlante douceur du pardon. Cette eau légère et limpide abaisse tes prétentieuses montagnes intérieures tout autant qu’elle comble tes obscures vallées.

L’Amour dont je parle est pure lumière, don absolu et beauté du monde. La beauté d’une fleur ne se discute pas, elle nous éclaire de l’intérieur et nous envoie son miracle, celui-la même qui a créé le monde. Cette fleur, fût-elle un pissenlit, est digne d’intérêt. J’aime aussi toutes les orchidées, tant qu’on me concède la liberté de ne pas les installer sur mon territoire. Je n’ai rien contre ceux qui aime les orchidées, bénis soient-t-ils. Et je n’irai pas non plus leur expliquer qu’ils ont torts. Sans doute à cause du mystère de cet Amour là. Je n’ai rien contre personne. Je porte dans mon cœur un coin de ciel si incroyablement ouvert et bleu, que j’ai choisi d’y faire ma demeure et c’est mon trésor. Il y faut des yeux pour voir et des oreilles pour entendre tout ce qui se dissimule derrière ce que nous croyons savoir, connaître et comprendre de l’autre, surtout de l’autre. Ne pas être un voleur de joie. S’approcher avec un peu de tendresse et beaucoup d’humilité de celui qu’on croit connaître. L’Amour est éternel. Il est Lumière et Sel. Il prend racine et s’installe doucement chez celui qui a gardé son cœur d’enfant, qui se souvient de l’émerveillement du Divin et de la puissance du Miracle. C’est de cet endroit là que j’ai choisi d’aimer.

Alors je te demande, quel choix as-tu fait,mon ami, si tu n’as pas choisi l’Amour ?

PARTAGEZ CE QUE VOUS AIMEZ
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •