J’ai marché sur Ses mains avant de marcher sur l’eau. J’allais avec le Coeur en avant et pourtant les ténèbres restaient consistantes et sévères. Depuis l’enfance et la naïve petitesse de l’Attente, je cherchais et je ne trouvais pas. Je cherchais dans le Monde, dans la lumière et les histoires. Je cherchais dans un autre la force et la solidité. Et, parfois, il est arrivé que cela soit bon et lumineux. Mais la fragilité t’explose en face car l’Ignorance est une bombe à retardement. Alors tu reprends ton chemin, et ton petit courage te porte sur la route. Et les jolies tendresses du Monde aussi. Un peu. Et de nouveau des voyages et des montagnes. Des attentes et des douleurs. Et puis vient la petite plaine, parce que la Vie sait être bonne. Tu bois à la fontaine d’un repos qui, pour être bien mérité, n’est pas encore certain. Il y a pourtant cette petite Eau Pure, ce calice vivant qui coule à l’intérieur de toi. Et tu ne sais d’où elle vient ni où elle va, car c’est le propre de l’Eau. Et c’est cette Eau qui te porte encore quand ton âme s’apparente à de la glace, au rude hiver d’une saison infernale. Et tu observes que tout le feu des enfers ne te réchauffe pas mais entretient ta souffrance. Et cette fausse lumière t’entraîne à croire que c’est là que tu dois vivre. C’est la puissance d’un mensonge qui n’éclaire que ton égo et te maintient dans l’illusion d’une damnation qui serait éternelle. Et quand je parle de l’enfer, je parle ici de cet endroit sur la Terre qui te porte. J’évoque le propre enfer qu’est l’oubli de toi-même et de ta puissance. Non pas une misérable puissance égotique, non pas le plus minuscule et le plus pathétique de ta personne. Non. J’évoque ta Lumière et le Silence des profondeurs. Car cette Lumière creuse un trou à l’intérieur de toi, aussi sûrement qu’elle apparaît chaque matin pour la Vie. C’est cette Lumière là que tu dois retrouver comme si ta vie en dépendait. Car tant que tu crois que tu n’as besoin de rien c’est que tu as mort. Et c’est pour te réveiller que la Vie t’ouvrira les bras afin que tout s’en aille de toi. Tes amours, tes biens, tes enfants, tes voyages et toutes tes histoires.

Enfin, tu seras devenu léger, l’Eau pourra te porter.

PARTAGEZ CE QUE VOUS AIMEZ
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •